DÉRAPAGES NON CONTRÔLÉS

 derapages-non-controles.png

 

derapage-1-1.jpg

Connaissez-vous le feuilleton télévisé « Cosby Show » ? Il est aussi célèbre que « Madame est ser-

vie ».

Dans un épisode, la petite Rudy ne veut plus se rendre en classe car, à ses yeux, sa maîtresse

est injuste, partiale.

En affichant les dessins de ses élèves, cette dernière n'a pas cru bon de mettre en évidence celui de

la jeune Rudy.


                                                                The Cosby Show: Rudy Huxtable

regarde.gif                           

Que s'est-il passé dans la tête de l'enfant de couleur de Madame Delorn devant les dérapages de

« Miss E.T. » ?

Ses dessins n'étant pas affichés ; ses signes d'impatience pour attirer le regard, passant inaperçus ;

ses punitions à répétition ; ses souhaits de rester en classe non réalisés ont pu lui donner la désagréa-

ble impression de faire partie des délaissés ; d'être laissé en plan, d'être laissé en rade.

Bien sûr, ce jeune garçon a son caractère, un fichu caractère. Bien sûr, il est turbulent... comme

les enfants de son âge.

Pour être en harmonie, en symbiose avec la Convention Internationale des Droits de l'Enfant,

l'école doit favoriser l'apprentissage de l'art de vivre ensemble dans le respect des différences.


                                                        Convention internationale des droits de l'enfant

regarde.gif                             


« Le maître s'interdit tout comportement, geste ou parole qui traduirait indifférence ou mépris à l'é-

gard de l'élève ou de sa famille, ou qui serait susceptible de blesser la sensibilité des enfants. »

Circulaire n° 91-124 du 6 juin 1991.

D'un côté, la mère se sentant rejetée, écartée de l'école ; de l'autre, son fils se sentant rejeté, écar-

té de la classe...

Ces deux situations réunies ne pouvaient produire qu'un séisme d'autant que tout conflit signifie que

l'on ne s'aime plus.


                                                                           Tremblements de terre

regarde.gif                            

Une discussion sérieuse, un soutien charitable de la part de ses « amies » du Comité de parents au-

raient conduit madame Delorn à agir plus intelligemment : c'est à dire à ne pas agir du tout.

A un moment donné, peut-être, s'est-elle sentie soutenue par d'autres guêpes.

Pas folles, les guêpes, devant de lourdes responsabilités, ont préféré l'abandonner, ont préféré ne

rien savoir, ne rien voir, en se cachant dans leur nid.

Telle une guêpe capturée par une araignée, madame Delorn devra attendre, sans pouvoir

se défendre, sa fin prochaine.

Le retrait de la plainte sera sa vraie délivrance.

La lecture de la circulaire n°91-124 du 6 juin 1991 souligne que : « De même, les élèves, comme

leur famille, doivent s’interdire tout comportement, geste ou parole, qui porterait atteinte à la fonc-

tion ou à la personne du maître. »

C'est en provoquant des situations participatives afin de construire une communauté d'idées et

de pratiques que l'enseignant atteindra son objectif : une société démocratique.

L'école n'ayant nul besoin du concours d'un médiateur, les guêpes auraient dû en informer

le Directeur.

Démocratie, j'écris ton nom ...

Ne respectant pas ma neutralité, profitant de mon isolement volontaire dans ma tour de contrôle,

deux collègues vont commettre l'irréparable.

Elles vont imaginer, émettre et propager, pour anéantir le Prince, deux fausses informations :

la première, je profiterais des faveurs de madame Delorn et la deuxième, j'aurais puisé dans

la trésorerie de l'école pour acheter du mobilier scolaire.

Les 25 tables et les 25 chaises ont été réglées par les services municipaux.

Elles préfèrent la vie privée des gens à la pédagogie.

Elles semblent connaître à merveille l'air de la calomnie.

« Miss Extraterrestre » pouvait contre-attaquer, pouvait déposer, à son tour, plainte pour diffamation.

Pourquoi n'a-t-elle pas réagi, si ce n'est de se lamenter sur son sort ?

Est-ce pour un intérêt personnel quelconque ou pour ne pas nuire davantage à l'école.

Je connais la réponse, je me la réserve.

 

derapage-1.jpg

 

Chariots of fire

Vangelis

 

laxisme.jpg

 

La Formule 1

regarde.gif 

 

 

 

" Un jour, on découvrira des vaccins qui permettront de guérir le cancer et le sida.

En trouver un pour soigner la jalousie ou la connerie humaine, c'est au-dessus des forces de nos chercheurs. "

D'après les propos de RAÏ, élu meilleur footballeur du siècle au PSG 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site