LE TELEPHONE PLEURE

 

                                                    dring... dring... dring... dring...          

                                       SI VOTRE TELEPHONE PLEURE...
                                        Surtout ne décrochez pas !!!...

le-telephone-pleure.png

2011.png

jukebox.jpg

                                      Cette photographie, cette image, je l'ai empruntée sur la toile. Ce n'est pas moi.

 

   N.B:SOUVENIR DE JEUNESSE  (mon idole: Claude François)

   " Maman, le téléphone pleure.

   _ Oh, toi avec ton Claude François!

   _ Tu oublies ses Claudettes,... maman.

   _ NON! Ce n'est pas de ton âge... J'arrive!"


        A cette époque, je fréquentais déjà les "surprises-parties";

        mais j'étais, pour ma mère, resté un minot.                                

allo-allo.gif

                                                               Cliquez sur les images

regarde.gif

pleurs-1.jpg

barre.gif

Quelques jours (quatre ou cinq), avant la rentrée scolaire de septembre, je reçois, avec plaisir, mon

nouveau et premier collègue, nommé dans l'établissement <<Eric VENTDEST>>.

Je lui donne un "bon point" pour avoir pris soin de se déplacer, de se présenter devant son aîné,son

"chef".

Il est grand, mince, poli et affable: "Voilà un collègue sympathique"... me dis-je.

Les présentations étant faites, nous nous mettons d'accord sur le choix de sa nouvelle classe.

Nous plongeons dans le vif du sujet car une rentrée, il ne faut surtout pas la rater: il faut qu'elle

surprenne nos élèves, surtout les petits, les nouveaux arrivants.

Elle surprendra les mamans, mais surtout les élèves du CP; en leur offrant un petit-déjeuner chaud ou

froid à nos jeunes passagers à l'intérieur de leur futur réfectoire.


                                                        Le réfectoire d' un pensionnat

regarde.gif                           


Bonne collation!... et profitez-en car, les autres jours, les repas seront servis vers midi comme dans

une caserne.

L'équipage du vaisseau "Eric VENDEST" est au complet pour les satisfaire, pour les intéresser lors de

leur longue croisière: une croisière de 31 semaines.


croisiere.gif

On n'est pas là pour discourir, pour palabrer.

Et c'est ainsi que nous passons aux choses sérieuses.

Mon enseignant, celui qui se tient à côté de moi, tout en consultant le tableau mural sur lequel se trou-

vent les effectifs des classes, m'informe qu'il souhaite travailler dans le 3ème cycle.

Son choix me satisfait... car me paraissant judicieux:"Il a la carrure, l'étoffe"... me dis-je.

Ayant fait son choix... un élément imprévu va modifier son idée première: le téléphone.

Soudain, la sonnerie de mon téléphone (le portable était, à ce moment-là, au début de son

exploitation: ayant fait son apparition dans les années 1950 aux Etats-Unis)... retentit dans le bureau.

Si par hasard, au bout du fil, j'avais droit à une nouvelle inscription?

Hélas! pas de nouvelle inscription...

Fausse alerte.

Mais un appel provenant d'une nouvelle maîtresse nommée sur mon vaisseau.

Elle s'annonce avec courtoisie, avec beaucoup de détermination aussi.

Elle se présente donc comme notre prochaine collègue.

Bien entendu, elle est curieuse de connaître sa nouvelle affectation.

Problème: sa préférence correspond exactement à celle du maître d'école.

2 pour le prix d'1.

Je présente le combiné à mon collègue pour qu'il puisse se mettre d'accord avec notre mystérieuse

inconnue.

Ils vont se mettre d'accord assez rapidement.

L'instituteur, par galanterie, va laisser sa classe à l'inconnue du bout du fil.

Malheur!

Lors d'une conversation téléphonique, on peut conclure certaines affaires, se mettre d'accord sur

certaines modalités mais choisir son cours en face d'une inconnue (façon de parler)... NON!

Les absents n'ont-ils pas toujours tort?

Mauvaise résolution car on s'en apercevra très vite.

Dès cet instant, la vie de l'établissement scolaire va basculer.

Le vaisseau ne coulera pas mais il s'enlisera au point de ne plus pouvoir naviguer.

Un puissant "Tsunami" (ou vagues scélérates) s'abattra sur notre établissement au point que la

reconstruction sera longue.

Je suis certain qu'avec un tel maître, il n'y aurait jamais eu de plainte de la part d'une mère d'élève.

Comme quoi dans la vie, il faut faire le bon choix au bon moment car le basculement dépend, le plus

souvent, d'un petit rien: d'un petit grain de sable. 

J'aurais dû respecter la règle voulant que le dernier arrivant prenne les restes... comme au

restaurant. 

J'ai manqué de flair.

Dès cet instant, j'ai senti que le destin changeait de cap.

La descente aux enfers commence alors pour la future équipe pédagogique... car à cet instant, je ne

connais pas encore sa composition: les autres membres devant se présenter dans les prochains jours,

dans les jours qui suivent... les uns après les autres, à la queue leu-leu.

J'ai senti comme un frisson, pire comme une secousse tellurique (je galège...) me secouer.

satan.gif

En effet, Lucifer, sans crier gare, était en train de changer notre "Destination finale" en s'introduisant

dans l'enveloppe de l'un d'entre-nous.

"La croisière s'amuse" (divertissante série télévisée américaine), ce sera pour plus tard...

J'ai compris que mon "ange gardien" avait été surpris par cette attaque sournoise et imprévisible.

Cependant, je ne perdais pas espoir: il ferait tout son possible, pour intervenir au bon moment.

Un "bon samaritain" n'abandonne jamais ceux dont il a la charge, dit-on...

 

bon-samaritain.jpg

 

navire.jpg

 

                                                                                       Musulmanes

                                                                        

                                                                               Michel Sardou

 

secousse-tellurique-1.jpg

 

barre.gif

                                                               Claude François: Le téléphone pleure

regarde.gif

                                  

 

 

4eef6533755e7-text.jpg

 

 

                                                                                               regarde.gif                                                                                               diablesse-4.jpg

 

barre.gif

                                                                            L'inconnue du "coup de fil"

regarde.gif

inconnue-1.jpg

 

barre.gifdiable.jpg

                                                                       Le diable s'habille en Prada

barre.gif

             Diaporama à télécharger sur votre ordi et, ensuite... (plus tard), à ouvrir avec PowerPoint Viewer.

regarde.gif                                                                        Le telephone-de-l-au-dela.pps



                                                                               Beyonce: Telephone

regarde.gif                               

                                                                                                                                                           

 

                                                                               La beauté du diable

regarde.gif                                

 

  

                                                                                       

 

                                   "Un jour, on découvrira des vaccins qui permettront de guérir le cancer et le sida.

              En trouver un, pour soigner la jalousie ou la connerie humaine, c'est au-dessus des forces de nos chercheurs."

                                       D'après les propos du brésilien RAÏ, élu meilleur footballeur du siècle au PSG.                                          

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×